Ode à la Street-food d’Istanbul

On aime Istanbul pour son Histoire et sa culture… Mais surtout, pour sa Street-Food ! On peut le dire Istanbul est la Mecque des spécialités sur le pouce. En Turquie, la cuisine de rue est un spectacle courant qui fait parti intégrante de la culture locale. Alors on vous donne quelques conseils pour ne pas passer à côté de ses mets délicieux.


CAY & KAHVESI

Idéal pour s’immerger dans la culture locale, on commence par se désalterer avec une petite boissons chaude. Deux boissons s’offre alors à vous, prendre un Cay (thé noir), ou un Kahvesi (café turc). Le Cay est un thé noir assez fort servi dans un petit verre. Tout comme le Kahvesi, ces boissons sont de véritable petits rituels, et font parti des traditions locales. Le café turc est très fin car moulu très finement. Il est sucré avant d’être porter à ébullition et servi noir dans une petite tasse. Si vous souhaitez un café non sucré, il faudra alors commander un “sade kahve”.



MENEMEN

Au petit-déjeuner on craque pour un Menemen. Servi avec du pain turc, cette recette des œufs brouillés se compose traditionnellement d’œufs, de poivrons verts, de tomates et d’huile d’olive. Assaisonnés de poivre noir et d’oignon haché, on peut y ajouter de la “sucuklu yumurta” la saucisse locale.

SIMIT

Parfait pour une petite collation sur le pouce, avec une tasse de thé ou au petit-déjeuner, le Simit est un genre de bagel parsemé de graines de sésame, de pavot, de lin ou de tournesol est servi par les marchand ambulant un peu partout dans la ville. 


MIDYE DOLMA

Il n’y a qu’à Istanbul qu’on mange un plateau de moule farcie sur le pouce, en pleine rue. Collation très appréciée en Turquie, manger un Midye Dolma auprès d’un vendeur ambulant est très courant et sans danger. Ses moules farcies de riz épicé, de pignons ou encore de raisin, en font un plat typique plein de saveurs.


BAKLAVA

Coté sucré, ne passez pas à coter d’un délicieux baklava, un plat sucré composé de pâte filo farcie de noix et de fruits secs. La pâte est maintenue par du sirop ou du miel, ce qui en fait une affaire… plutôt collante! Cette spécialité se décline en de multiple et diverses variétés. Notre coup de coeur, le baklava chocolat-pistache de chez Hafiz Mustafa, un met incontournable.

BöREK

Héritage culinaire de l’Empire Ottoman, le Börek fait partie des plus ancienne tradition culinaire du pays. Ramenée par les nomades des steppes d’Asie centrale, cette pâtisserie salée peut être fourrés de fromage, d’épinards, de viande hachée ou de pomme de terre.

LAHMACUN & PIDE

Dans l’esprit d’une pizza on retrouve deux recettes incontournables. Le Lahmacun se présente comme une pizza. Avec une pâte fine et très légère, il est garnie de viande hachée de bœuf ou d’agneau et parsemé d’herbes aromatiques. C’est le snack de prédilection de la jeunesse turque. Toujours dans l’esprit d’une pizza le Pide est un pain plus fourni garni de fromage de chèvre et souvent accompagné de divers garnitures : aux épinards, à l’agneau épicé ou à la saucisse de boeuf, tout le monde y trouve sont bonheur.

GöZLEME

Idéal pour cassé la croûte le Gözleme est une genre de crêpe salé. Cuite sur une tôle bombée, ce petit pain est farci avec de viande hachée, de légumes ou de pomme de terre, mais aussi d’épinards, de fromage ou d’œuf.

DONDURMA

Enfin ne quitter pas Istanbul sans avoir goûter au spectacle des vendeurs de Dondurma! Ce qui rend les glaces turques si uniques, c’est un ingrédient bien particulier, le salep, une farine de bulbes d’orchidées sauvages qui ne poussent qu’en Turquie. Cet ingrédient donne à la glace dondurma une consistance élastique très particulière qui permet au marchand de faire d’une simple glace un véritable spectacle.

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Nos articles similaires